Carte de scoring : Ce que c’est et comment l’utiliser

Vous comptez lancer une campagne digitale et vous souhaitez pouvoir mesurer la performance de celle-ci quand elle arrive à terme ? Votre campagne digitale est finie et votre agence ou votre collaborateur vous a envoyé un rapport qui contient beaucoup de chiffres, beaucoup trop ?  Vous aimeriez concatener tous ces résultats en un seul petit tableau, qui mettra en exergue le niveau d’atteinte de vos objectifs ?

Tek inside vous présente l’outil indispensable pour mieux gérer, piloter et analyser vos campagnes. Voici ce qu’on appelle la CARTE DE SCORING :

carte de scoring tek inside

À travers cet article nous allons essayer de souligner les avantages que cet outil peut vous apporter.

Lorsque vous lancez une campagne, vous avez sûrement l’un des 03 objectifs suivants en tête :

  • Faire connaître (branding/notoriété)
  • Faire aimer (engager)
  • Faire acheter (convertir)

Mais rien ne vous oblige à en choisir juste un seul. Une campagne peut répondre à plusieurs objectifs à la fois. Dans ce cas, vous allez devoir hiérarchiser vos objectifs pour vous assurer de la cohérence de votre activation.  On parle ici de pondération.

#1 – Pondérez vos objectifs

Imaginons qu’en lançant votre campagne, vous souhaiterez faire connaître votre marque mais surtout la faire aimer par votre public cible. Votre objectif est donc double : Engager grâce à du contenu de branding et du contenu d’engagement.

Faire d’une pierre deux coups !

Donc on va se dire que vous aimeriez faire connaître votre marque à 70% et engager votre cible à hauteur de 30%. Dans ce cas, vous n’avez aucun objectif de vente direct ou de CA à atteindre. Votre pondération conversion est donc de 0%.

Attention : Vérifiez que le total des % de pondération est toujours égale à 100%.

#2 – Choisissez les indicateurs de performance retenus (KPI’s)

Après avoir pondéré vos objectifs, il est temps de choisir les KPI’s retenus pour chaque objectif. C’est à dire les KPI’s qui attestent de l’efficacité de votre campagne. Il s’agit tout simplement de suivre des chiffres qui sauront vous dire si oui ou non, votre campagne est réussie.

#3 – Pondérez ces KPIs par rapport à l’objectif qu’ils mesurent

Après avoir retenus les KPI’s les plus pertinents, vous devez donner un poids à chaque KPI par rapport à sa contribution dans l’atteinte de l’objectif (le total des poids des kpi’s d’un même objectif doit être égal à 100).

#4 – Fixez des objectifs pour chaque KPI

Votre carte de scoring commence à prendre forme ! l’étape suivante consiste à vous fixer des objectifs (qui normalement ont dû être fixés en amont) et à les intégrer à votre carte de scoring.

Imaginons que vous reteniez les Impressions comme KPI, vous pouvez donc choisir de fixer votre objectif à atteindre sur 10.000 impressions.

Téléchargez notre carte de scoring et ne laissez plus rien au hasard

#5 – Intégrez l’état d’avancement de vos campagnes

Vous avez presque fini de configurer votre carte de scoring, il ne vous reste plus qu’à rentrer vos performances effectives par rapport à chaque KPI.

Dans l’étape précédente, nous avons pris comme exemple l’utilisation du KPI Impressions comme principal moyen d’évaluation et nous avons fixé notre objectif à 10.000 impressions. 

À la fin de la campagne, on se rend compte que l’on a généré à peine 7.000 impressions, nous mettons donc 7.000 dans la colonne Réalisation dans la même ligne que le KPI et son objectif initial.

#6 – Votre carte de scoring

Vous n’avez plus qu’à laisser la carte de scoring faire le compte et vous donner un aperçu sur les performances de votre campagne. Le tout, spécifique, mesurable, efficace et pratique. Comme ça, plus rien ni personne ne vous fera perdre le cap et vous faire dévier de vos objectifs.

Génial, non ? 


carte scoring template gratuite


 

Ameur JALLI
Trafic Manager

Ameur est un self-taught data-driven digital marketer avec 2 ans d’expériences dans le domaine, il est passionné de growth hacking et de techniques cost-efficient d’acquisition online.